L'AUTOMOBILE

Jean-Claude passe à l'auto

 

L'AUTOMOBILE 

 Vous pourrez découvrir ici tout ce qui concerne la partie automobile des activités de Jean-Claude.

Le plus souvent, c'est lui qui vous racontera tout cela.

 

Les vrais (mais totalement secrets) débuts en course automobile:

J'ai toujours été passioné de sports mécaniques en général et automobile en particulier. J'ai passé mon permis de conduire à 18 ans et je dois bien avouer qu'à l'époque je n'étais pas toujours très prudent. Habitant dans le nord de la france j'avais pris l'habitude d'assister en Belgique aux course de speedway organisées par la CAMSO pas très loin de chez moi.

Lors de ces meetings qui se déroulent sur un ovale, les organisateurs prévoyaient toujours, dans l'après midi, un créneau réservé à la course de "voitures particulières". Comme le nom l'indique, il s'agissait, avec sa voiture de route, d'aller faire la course sur l'ovale....après avoir signé une décharge en cas d'accident (voiture et pilote...).

A l'epoque mes parents m'avait offert une vénérable "Renault 5 automatic". Je l'avais fait équiper d'un harnais en lieu et place de la ceinture de sécurité pour faire plus "course" et impressionner les copines.

J'assistais à ces courses de speedway avec un copain prénommé Marc dont le père était concessionnaire Peugeot. Un dimanche, nous partons pour assister au speedway et je lui dis "prends ton casque de mob' je vais m'inscrire à la course de voitures particulières". Marc emmènne son casque et sur la route il me dit "t'es dingue d'abord tu vas rouler avec des bagnoles bien plus puissantes (205 GTI, Opel Kadett...) mais en plus si tu plantes ta caisse tu vas te faire tuer par tes parents! ".

Tout cela ne m'a pas refroidi et arrivé la bas je me suis inscrit. Il s'agissait de faire 15 tours de circuit. Je l'ai fait trois dimanches de suite. La troisième fois, un pilote au volant de sa 205 GTI a voulu me piquer au freinage, j'ai résisté, il a insisté (vexé qu'une R5 auto lui résiste depuis plusieurs tours..), j'ai tenu bon et.....il a fini dans le mur .....en pleurs et sa belle GTI bonne pour la casse.

C'est ce jour là que j'ai décidé sagement (et étonnement car j'avais alors à peine 19 ans...) d'arrêter ma carrière de pilote de speedway. Je dois confesser que c'est la première fois que je raconte ces "frasques" publiquement et que je n'ai jamais osé le raconter à mes parents....

Je n'ai pas retrouvé de photo de ma "vénérable R5" mais grace à google j'en ai trouvé une assez ressemblante:

r5verte.jpg

BREF UNE VRAIE BETE DE COURSE.....

On fait un saut de plus de 25 ans pour se retrouver à ma "deuxième" expérience de pilotage" (ou plutôt la véritable première..).

 

Ma rencontre avec Fred PAU de HANDISPORTAUTO

Tout a commencé lorsqu'en lisant le magazine FLAT 6 j'ai découvert que la société HANDISPORTAUTO venait de s'ouvrir et proposait de permettre à des personnes handicapées de prendre des cours de pilotage sur une PORSCHE 996 en boite auto. Cette initiative revient à Fred PAU diplômé BPJEPS.

En décembre 2011, titulaire du permis de conduire depuisplus de vingt cinq ans, pilote de kart depuis sept ans, je prend mes premiers cours de pilotage auto sur le circuit de Maison Blanche au Mans.

Voici quelques photos:

img-6702.jpg

 

 

img-6478.jpg

 

img-7700.jpg

 

En plus, ce jour là, une journaliste était présente et Jean-Claude s'est retrouvé en première page du Maine Libre

Pour voir la première page cliquez sur le lien ci-dessous:

artmainelibre2.pdf artmainelibre2.pdf

Pour voir l'article :

artmainelibre1.pdf artmainelibre1.pdf

 Il y a eu ensuite plusieurs stages avec Fred Pau. Puis Handisportauto a été agréée par la prestigieuse Porsche Sport Driving School (école de pilotage officielle de la marque basée au Mans.

 

Mon stage "précision" chez PORSCHE SPORT DRIVING SCHOOL:

Là on est dans la cour des grands. C'est christophe Tinseau qui est le pilote instructeur "en chef" (plusieurs participations aux 24 H du Mans...

Ici l'ambiance n'est plus à la découverte mais à l'approche de la performance. J'étais donc le premier stagiaire handicaoé de la PSDS (A égalité avec mon pote Pierre Yves lui aussi stagiaire ce jour là.

Quelques photos:

jrr-12psds-sb1-0004.jpg

Au programme du matin : ateliers freinage et trajectoires

 

jrr-12psds-sb1-0066.jpg

L'après-midi des tours de circuit pour mettre le tout en pratique, sous le regard, au bord de la piste, des instructeurs qui, ensuite débrieffent chaque stagiaire. C'est comme cela qu'on progresse...

Et puis à la fin de la journée ....il y a la récompense:

diplomepsdsmodif1.jpg

×